Aix–Toulouse, un point partout, la balle au centre…

par | Sep 18, 2015

Comme prévu, le toulousains ne repartiront pas, une fois de plus, avec les deux points. Dire que le match fut compliqué pour les hommes de Marc Wiltberger est un euphémisme. Mais il le fut tout autant pour les hommes de Philippe Gardent. Menés quasiment tout le match, mais ne laissant jamais les toulousains s’échapper, il faudra attendre la moitié de la deuxième mi-temps pour voir les aixois recoller au score et finir 30 partout, et cela, malgré un Jérôme Fernandez des grands jours qui alignera 12 buts (sur 17 tirs, soit 71% de réussite). Le Fenix récupère son tout premier point et le Pauc reste, malgré tout, invaincu à domicile.

Jérôme fernandez | Aix-Toulouse

Le match démarre sur un malentendu, le premier tir de Jérôme Fernandez est annoncé par le speaker dedans mais il est bien dehors, s’en suit un carton jaune pour le Capitaine Aixois et un penalty accordé au Fenix, concrétisé par Nemanja Ilic mais de suite, le Capitaine remet tout le monde d’accord.

En moins de 2 minutes la physionomie du match est annoncée, cartons jaunes (3 de chaque coté), deux minutes (5 pour Aix et 4 pour le Fenix) et les penaltys vont s’aligner. Il faudra attendre la 6ème minute pour que Toulouse tente de prendre le large avec un petit break de 2 points grâce à un arrêt de Wesley Pardin sur un penalty d’Yvan Gérard [3-5].

Ils n’iront pas bien loin, Saubich et Fernandez remettent le compteur à zéro et les Aixois reviennent à égalité 3 minutes plus tard [7-7]. Suivra un gros trou noir de 3 minutes, puis les Toulousains retrouvent la pédale d’accélérateur, Pardin a érigé un mur…

Les coéquipiers du Capitaine Remi Calvel font un break de 3 points grâce à un doublé de Georgievski [8-11] mais les Aixois tiennent et essaye de ne rien lâcher, Fernandez et Goni Leoz veillent au grain et rapproche le score à la 17ème [10-11]. Gardent pose alors son temps mort, bénéfique dans un premier temps avec Georgievski mais c‘est sans compter la ressource provençale et Fernandez qui remet de nouveau ses coéquipiers à -1 en battant une nouvelle fois Pardin à l’exercice du penalty.

Il reste mois de 10 minutes dans cette première mi-temps et Aix commence à  y croire mais à 5 minutes de la fin, le trio toulousains, Ilic, Zvizej et Calvel, permet au Fenix de reprendre 3 points d’avance en moins de 1 minute [12-15]. Wiltberger pose alors son temps mort qui, grâce à Vially et Ong permettra de recoller au score à moins de 3 minutes de la fin [14-15]. Un dernier but de Sevaljevic et un arrêt de Pardin sur le Capitaine Aixois fera partir les équipes au vestiaire avec 2 buts d’écarts [14-16].

Jérôme Fernandez | Aix/Toulouse

Pardin a décidément verrouillé ses buts, Stojanovic et Fernandez, par deux fois, s’y heurtent et les Toulousains prennent 4 buts d’avance à la 35’ [15-19].

Alors même si, du coté Aixois, Capelle fait de même, Toulouse trouve les failles et contenu de mener le match à +5 jusqu’à la 39’ où Yvan Gérard re-déclenche le compteur du Pauc suivi par Goni Leoz et Le Capitaine Jérôme Fernandez qui remontent le score à deux points [20-22].

Gardent pose son temps mort, porteur, avec Ilic mais Guardiola maintient le score. Le match se tend, Fernandez prend 2 minutes suivi de près par Osmajic mais le Capitaine, dès son retour sur le terrain fait recoller le score à -1  puis suite à un arrêt de Capelle, remet le couvert et permet à son équipe d’égaliser à 12 minutes de la fin [25-25].

Après le but toulousain de Sevaljevic, Dumoulin et Capelle font un beau duel de gardien pendant les 2 minutes suivantes avant que Candau n’arrive à trouver la faille, de nouveau égalité [26-26].

Après celui des gardiens, duel des butteurs entre Fernandez, Porte, Gilbert et Saubich et à moins de 3 minutes, toujours égalité [29-29]. A 30 seconde de la fin du match, toujours égalité [30-30], le temps est suspendu, l’air devient irrespirable dans le Val de L’Arc, le public est debout dans les tribunes au soutien de son équipe mais le match se terminera sous les sifflets de la foule.

A quelques secondes de la fin, après le dernier temps mort de Gardent, Capelle fait l’arrêt nécessaire sur Gilbert, mais Konan perd la balle et un pied toulousain… mais la paire arbitrale, Buy et Duclos n’auraient pas  vu ce pied toulousain qui a « malencontreusement » mis le ballon en touche… Match nul 30 partout…

Match intense, plein de suspens et de surprise, forcément un peu spécial pour moi mais la chance et surtout le bonheur de voir mon Champion avec des canes de 20 ans, un Jérôme Fernandez stratosphérique à 200% mais ses 12 buts sur 17 tirs soit 71% de réussite au tir n’auront pas suffit…

 


 

La Réaction du Capitaine Jérôme Fernandez :

Jérôme Fernandez | Aix/Toulouse

« Contrairement à la semaine dernière où on avait le sentiment d’un très bon match et d’avoir lutté contre une belle équipe de Nantes, d’avoir assuré chaque point important et pris de la confiance. Ce soir c’est le sentiment de ne pas avoir réussi à rentrer dans ce match, je crois que Wesley Pardin a complètement éteint nos velléités, nos envies de gagner ce match et malheureusement on a été derrière tout le match même si on s’est bien battus. Mois ce que je retiens surtout, c’est que, même menés de 5 buts en deuxième mi-temps, on n’a pas lâché, on s’est battus et on a été capable d’aller chercher un point. Mais ce soir  je pense qu’on a arraché un point à Toulouse et peut être que eux, méritaient de repartir avec deux points ce soir »

Statistiques Pauc :

Gardiens : CAPPELLE ROBIN : 14/28 dont p. 2/5 (50,00 %) – EREVIK ÖLE : 3/19 dont p. 0/2 (15,79 %)
Joueurs : ONG MATTHIEU : 1/1 – GONI LEOZ IOSU : 3/3 – GUARDIOLA ISAIAS : 2/7 – COURTOIS JÉRÉMIE : 0/1 – FERNANDEZ JÉRÔME : 12/17 (dont p. 3/3) – STOJANOVIC VLADICA : 2/6 – KONAN KARL OLIVIER : 0/0 – TOBIE LUC : 1/5 – ANDREU CANDAU JUAN : 2/2 – SAUBICH  JOAN : 3/4 – VIALLY VINCENT : 2/3 (dont p. 1/1) – GERARD YVAN : 2/5 (dont p. 1/3) –

Statistiques Toulouse :

Gardiens : PARDIN WESLEY : 13/36 dont p. 2/5 (36,11 %) – DUMOULIN CYRIL : 2/9 dont p. 0/2 (22,22 %)
Joueurs : SEVALJEVIC VASKO : 6/14 (dont p.1/2) – GEORGIEVSKI GOCE : 4/5 – GILBERT MAXIME : 1/3 – RUIZ SANCHEZ ALVARO : 1/2 – ILIC NEMANJA : 9/12 (dont p. 4/5) – MORENCY CYRIL : 0/0 – ZVIZEJ MIHA : 3/3 – LHUILLIER  CLÉMENT : 0/0 – CALVEL RÉMI : 1/1 – PORTE VALENTIN : 5/11 – BONILAURI JORDAN : 0/0 – OSMAJIC VLADIMIR : 0/0

Envie de suivre toute l'actualité sur Jérôme Fernandez ?!?

Et pour être au courant de la parution des derniers articles…