Algérie-France : Une France victorieuse face à une Algérie sans complexe

par | Jan 22, 2015

C’est un nouveau visage que ce 7 de départ proposé par Claude Onesta contre l’Algérie avec Nikola Karabatic entouré de Daniel Narcisse et de Kevyn Nyokas sur la base arrière, Kentin Mahé & Valentin Porte aux ailes, Cédric Sorhaindo en pivot, Luka karabatic, en défense et en gardien, Thierry Omeyer.

France-Algérie - Capitaine Jérôme Fernandez

Si le match démarre plutôt serré dans les 5 première minutes (3-3), c’est bien la France qui prend les rênes de cette rencontre même si la dureté de la défense algérienne, très forte, empêche nos habituels butteurs de faire prendre le large aux Bleus.

Mais cette dureté a un prix qui se paye cash, exclusions et jet de 7 mètres concrétisés dans un premier temps par Guillaume Joli avant que Michaël Guigou ne prenne la relève (un beau 100% – 6/6 en fin de match).

Un homme, également, empêche nos français de prendre de l’avance, il s’appelle, Messaoud Berkous, porte le numéro 6, élu homme du match à juste titre (11/18 en fin de partie), il en fera voir de toutes les couleurs à notre défense et notre gardien avec notamment 5 buts sur les 6 de son équipe pendant le premier quart d’heure…

Mais Porte avec un 100% (4/4) donne du carburant au compteur tricolore et le fait avancer de +4 à la 15’ (7-11).

Claude Onesta commence à faire tourner son effectif en faisant entrer William Accambray en lieu et place de Karabatic N. qui a bien mérité de souffler après ses 3 premiers matchs… Son petit frère Luka nous offre alors, à l’aile, un superbe but à la 20’ (9-14). Mais que Berkous est précieux pour l’Algérie alignant encore 3 cartons… Coté français, Mahé, y met du sien et nous offre un magnifique lob qui fera monter la différence de point à +6 (11-17). Et malgré les fautes française qui s’accumulent en fin de mi-temps, nos bleus rentreront au vestiaire en tête à 12-19.

De retour, c’est au tour de Mathieu Grébille, Xavier Barachet, Cyril Dumoulin et le Capitaine Jérôme Fernandez de prendre place sur le parquet. L’Algérie marque un énorme coup d’entrée avec un 4-0 infligé à la France (16-19), il faudra un missile du Capitaine Fernandez pour arrêter l’hémorragie. Le réglage du nouveau 7 prend un peu de temps coté français et l’Algérie en profite pour revenir à 2 points après 8 minutes de jeu (18-20). Ils vont coller aux basques des français pendant encore 8 longues minutes (23-24) avant que la défense française ne reprenne ses marques, permettant à Dumoulin de se mettre en action, alignant les arrêts. Notre gardien est désormais en chaleur. La confiance et la justesse des tirs reviennent, Guigou nous offrira alors un superbe 4-0 en 6 minutes (de la 48’ à la 54’), le Capitaine Fernandez ira de sa roucoulette à l’aile gauche à la 50’, malheureusement refusée pour mauvais bloc.

Malgré quelques tentatives des Fenecs, nos Bleus vont dérouler jusqu’au score final de 26-32, avec 2 arrêts de Dumoulin, le Capitaine Jérôme Fernandez s’offrira le dernier jet de 7 mètre et Narcisse le dernier but.

France-Algérie - Jérôme Fernandez au tir

Les statistiques du match :

Algérie : Benmenni 7/36 – Bousmal 0/3
Berkous 11/18 – Daoud 0/3 – Chehbour 2/5 – Soudani 2/4 – Berriah 2/8 – Kaabeche 6/7 – Hamoud 1/1 – Mokrani 0/1 – Layadi 2/2 – Filah 0/1

France : Dumoulin 9/23 – Omeyer 4/16
Fernandez cap. 4/6 – Barachet 2/2 – Anic 1/1 – Narcisse 3/4 – Joli 1/3 – Nyokas 2/4 – Mahe 4/6 – Grebille 0/3 – Accambray 1/1 – Sorhaindo 2/3 – Guigou 7/8 – Karabatic L. 1/2 – Porte 4/4

Envie de suivre toute l'actualité sur Jérôme Fernandez ?!?

Et pour être au courant de la parution des derniers articles…