Egypte-France : Victoire compliquée face à une Egypte solide

par | Jan 18, 2015

Il le savait que ce serait compliqué, Claude Onesta n’a donc pas pris de risque en alignant un 7 de départ rodé et expérimenté avec le Capitaine Jérôme Fernandez, Nikola Karabatic et Xavier Barachet sur la base arrière, Michael Guigou et Valentin Porte aux ailes, Cédric Sorhaindo au pivot et Thierry Omeyer dans les cages. Mais qu’elle aura mené la vie dure à nos Experts, cette équipe égyptienne…

France-Egypte - Jérôme Fernandez au tir

Elle prend d’emblée le score à son compte dès les 6 premières minutes (3-2) avant que les français ne réagissent pour se remettre à niveau. Il faut dire que la défense est rugueuse coté égyptien. Et c’est bien sur ce point là que les expérimentés N. Karabatic, Guigou, Barachet et même le jeune Porte vont jouer provoquant 6 exclusions chez les pharaons en première mi-temps. Il faut dire que les arbitres auront usé, voire abusé des 2’ (17 en tout sur le match !)

Michael Guigou s’y colle en premier lâchant une roucoulette mais, touché en plein vol et ce sera la première exclusion pour l’Egypte. Les buts s’enchainent des deux cotées, les adversaires répondent coup sur coup, le score se cherche… Les égyptiens prennent une petite avance de +2 à la 14’ (8-6) suite à un tir manqué de N. Karabatic et une faute de Barachet qui sort pour 2’.

Jérôme Fernandez prend alors la place de Barachet à droite, tire, marque mais le but est refusé à cause d’un petit appui de trop. Qu’à cela ne tienne, grâce à une belle interception de Guigou, N. Karabatic marque et en bonus fait sortir Abdelrahman pour 2’. Deuxième interception des français, cette fois par Luka Karabatic, permettant à Sorhaindo de remettre tout le monde à égalité 8-8 tout en faisant sortir A. Mohammed.

17ème minute… le duel et la course se poursuivent inexorablement, nos français continuent de provoquer cette défense si dure… Il faudra attendre la 24ème minute avant que les Bleus prennent la main sur ce match… et mènent enfin au score 10-11 pour tourner à la mi-temps 11-14 grâce notamment à deux arrêts consécutifs d’Omeyer, jusque là un peu « transparent ». Mais nous le savons, c’est sa marque de fabrique, toujours présent aux moments clefs.

De retour des vestiaires, Onesta a fait tourner son banc en faisant entrer William Accambray, Cyril Dumoulin et Kentin Mahé à la place du Capitaine Jérôme Fernandez, Thierry Omeyer et Michael Guigou. Les français impriment de suite leur marque par le biais d’Accambray qui, à peine entré, claque son premier but permettant aux experts de passer à +4 (11-15) mais la résistance égyptienne s’organise malgré une double exclusion dans leur rang. Le double arrêt de Dumoulin à la 32’ permettra aux français de passer à +5 mais les égyptiens ne lâchent rien et reviennent jusqu’à à 3 points des français à la 41’.

C’est alors que Guigou & Accambray nous offre un magnifique Kung Fu faisant le régal des supporters français. Les exclusions se poursuivent coté égyptiens mais la « machine de guerre » N. Karabatic est lancée alignant les buts tout en décimant la défense adverse, provoquant des exclusions. Il sera d’ailleurs élu Homme du Match.

A la 48’, un double arrêt d’Omeyer, de nouveau dans les cages permet à Accambray de faire passer les bleus à +5 (20-25). Les égyptiens résisteront jusqu’à la dernière minutes… sans succès. L’équipe de France ajoute une victoire supplémentaire dans ce tour préliminaire face à une très belle équipe d’Egypte avec un score final de 24 à 28.

Les statistiques du match :

FranceOmeyer (7 arrêts) – Dumoulin (3 arrêts)
N. Karabatic (6 buts) Accambray (5) – Barachet (4) – Sorhaindo (4) – Guigou (4) – Porte (3) – Fernandez (1) – Joli (1)

ÉgypteBakir (4 arrêts) – Handawy (5 arrêts)
Amer (5 buts) – Ramadan (4) –  Mohamed (4) – Abou-Ebaid (2) – Issa Hasheim (2) – El Ahmar (2) – Radwan (1) – , Abdelrahman (1) – Elbassiouny (1)

Envie de suivre toute l'actualité sur Jérôme Fernandez ?!?

Et pour être au courant de la parution des derniers articles…