Entretien avec Cap’tain Jérôme Fernandez avant le Mondial

par | Jan 13, 2015

Entretien avec Cap’tain Fernand

La veille de son départ avec l’équipe de France pour le Mondial de Handball au Qatar, le Capitaine de l’équipe de France, Jérôme Fernandez a gentiment accepté de répondre à mes questions pour Hand’Day.

Peux-tu nous faire un retour rapide sur votre préparation & l’état de forme de l’équipe ?

Jérôme Fernandez : Au début de la préparation il y avait quelques joueurs qui étaient un peu touchés, d’autres qui avaient eu beaucoup de temps de jeu et qui avaient besoin de récupérer et d’autres qui ont fini un peu plus tard en Allemagne. Les premiers jours de stage ont permis à tout le monde de se remettre dans le bain physiquement. A partir de Pornic, on a commencé vraiment à mettre l’accent sur la partie handball. Dans l’ensemble, ça s’est très bien passé si ce n’est la toute petite blessure de Daniel (Narcisse) qui l’a contraint à arrêter une semaine mais il est sur la bonne voie et je pense qu’on va le réintégrer assez rapidement. Cela nous fera une solution de plus sur la base arrière. Aujourd’hui, l’équipe est en pleine forme, il y a une très bonne humeur dans le groupe et beaucoup d’ambition. Tout le monde a envie de bien faire, d’aller chercher un nouveau titre et surtout de se qualifier directement pour les Jeux Olympiques.

Le match contre l’Autriche a été un peu compliqué après un bon début de votre part…

J. Fernandez :  Ca a été un peu moins bien parce que nous avons permit aux autrichiens de revenir dans la partie. On a fait un très bon début de match et en deuxième mi-temps, ils sont revenus au score. Il a donc fallu un peu cravacher mais en même temps on s’y attendait parce que l’Autriche, même si elle ne fait pas partie des meilleures nations mondiales, c’est une équipe quand même assez solide. Et c’était pour nous, notre 3ème match en 4 jours donc c’était un peu logique qu’on soit un petit peu moins bien que sur les deux matchs de Nantes. Mais il n’y a rien d’inquiétant sur le contenu et sur la forme des joueurs.

Tu n’as pas été beaucoup utilisé lors de ces trois derniers matchs…        

J. Fernandez : Claude (Onesta) a clairement expliqué au groupe que j’aurais un rôle «secondaire» et que je serai plus là pour soulager Nikola sur le poste de DC et aider sur le poste d’ArG si vraiment il y en avait besoin. Cela correspond à la mission prévue mais cela m’a permit quand même de prendre un peu mes marques et même si j’ai joué peu, je me suis senti très bien et je suis prêt pour le Mondial. On verra à partir de vendredi si on me laisse un peu plus jouer ou si on continue à s’appuyer sur William (Acambray)et Mathieu (Grébille) sur ce poste d’ArG. Ce qui compte c’est que l’équipe tourne bien et qu’on arrive à trouver des solutions et un équilibre.

Le forfait de Luc (Abalo) peut-il vraiment un problème pour l’équipe.

J. Fernandez : Un problème majeur non mais c’est vrai que Luc en règle générale nous apporte des solutions dans des moments où collectivement on s’en sort un peu moins bien. Et il est de ces joueurs qui, individuellement, sont capables de faire la différence et notamment dans les rendez-vous importants comme les matchs couperets et les finales. Mais nous avons un groupe qui est bien équilibré et des joueurs capables de le remplacer en terme d’efficacité sur le poste. Le plus important c’est que collectivement, nous soyons en place et faire avec les forces du moment.. Ce qui est positif, c’est qu’on a su très tôt que se serait compliqué pour lui donc on s’était déjà fait à l’idée qu’il ne serait pas parmi nous pendant cette compétition. Valentin (Porte) et Guillaume (Joli) peuvent largement assurer l’intérim sur cette compétition. Donc pas de problème majeur même si on aurait préféré que Luc soit parmi nous.

Un avis sur votre groupe, avec notamment l’Islande qui prend la place des Emirats Arabes Unis.

J. Fernandez : Le groupe est beaucoup plus relevé et donc pas vraiment de match pour faire tourner l’effectif. Il va falloir tourner à plein régime sur les 5 matchs mais la plus grosse difficulté est surtout à partir des 1/8 parce qu’on croise avec une poule (D) très relevée et on sait que ce sera un match très compliqué contre une équipe qui n’aura rien à perdre. Ce 1/8 peut nous empêcher de participer au prochain tournoi qualificatif olympique et nous mettrait énormément de pression en cas de défaite pour les championnats d’Europe en Pologne dans 1 an. L’idéal est de passer ce 1/8 là et une fois dans les 8, essayer de se hisser sur la plus haute marche du podium. Mais c’est vrai que ça va être un match à gros enjeu pour nous, quelque soit notre adversaire… Cela ne sert à rien de faire une excellente poule en gagnant tout le monde facilement si c’est pour se planter à ce moment là. La compétition commencera vraiment à partir des 1/8 de finale.

Que pense-tu des chances de l’Espagne, le Danemark, la Croatie ?

J. Fernandez : Ils font partis des favoris comme nous. Le Qatar aussi peut jouer les troubles fêtes. On peut imaginer que ces équipes là feront parties du dernier carré, mais dans quel ordre, je ne sais pas du tout. Il y aura peut être une surprise. Très sincèrement, je vois vraiment l’Espagne, La Croatie, le Danemark et nous, au-dessus du lot. Et je pense que, étant chacun dans une poule différente, il y a de grandes chances pour qu’on se retrouve tous en ½ finale.

Et la Slovénie ?

J. Fernandez : La Slovénie a beaucoup progressé mais elle n’est peut être pas encore au niveau des tous meilleurs, la Croatie, l’Espagne et le Danemark.

Que peux faire le Qatar ?

J. Fernandez : L’entraineur (Ndlr : Valero Rivera senior) a beaucoup d’expérience. Je pense que le Qatar sera au rendez-vous des quarts de finale. Et à partir des ¼ de finales, évoluant chez lui, c’est un adversaire redoutable. L’adversaire qui aura la lourde tache de les jouer en ¼ de finale ou même après, ça va être très compliqué pour eux parce qu’il y a beaucoup de qualités dans cette équipe. Cela fait un petit moment maintenant qu’ils s’entrainent ensemble et on le voit sur les matchs qu’ils ont pu faire contre les  équipes européennes, ils ont souvent fait jeu égal, voire gagner. Cela montre bien qu’ils font partis des favoris pour le podium. L’année dernière, lors de leur participation au tournoi de Bercy, ils étaient déjà bien solides et depuis ils se sont encore plus renforcés. C’est assez bizarre parce qu’une équipe nationale n’a pas vocation a se renforcer avec des joueurs étrangers mais c’est une possibilité qui existe dans notre sport. Ils ont joué leur carte à fond. On verra si ça leur permet déjà de briller chez eux, puis de se qualifier pour un tournoi qualificatif olympique et de se qualifier de manière historique pour les prochains jeux.

Merci Champion, je te souhaite ainsi qu’à toute l’équipe un très bon Mondial !

Envie de suivre toute l'actualité sur Jérôme Fernandez ?!?

Et pour être au courant de la parution des derniers articles…