France-Islande : Au jeu du chat et de la souris… égalité parfaite

par | Jan 20, 2015

L’Islande, l’invité surprise de ce groupe a tenu en échec l’équipe de France. Dur, compliqué, le mot est faible…

Cela commençait pourtant plutôt bien avec un arrêt d’emblée de Thierry Omeyer puis nos français déroulent pendant le premier quart d’heure. Profitant de fautes, exclusion et de pertes de balles coté islandais et, plus surprenant de tirs manqués (3 en moins de 5 minutes), les français en profitent pour aligner un 3-0. (3-1). Puis les islandais règlent la mire et réenclenchent les tirs avec Gunnarsson, puis Palmarsson permettant à leur équipe de recoller un peu au score mais les arrêts d’Omeyer s’enchaînent et les 2’ pleuvent sur l’Islande permettant à Guigou de faire passer la France 5-3. Malgré cela les nordiques parviennent à revenir à égalité 7-7 puis tout dérape, la défense française se délite et l’Islande passe devant à la 16’ (7-8).

Le temps mort posé par C. Onesta ne portera guère ses fruits. Il faut dire que notre numéro 13, N. Karabatic est clairement dans la ligne de mire des arbitres qui ne lui font aucun cadeau alors avec, en prime, des pertes de balles coté français, Palmarsson et consorts finiront par prendre 3 points d’avance à 5 minutes de la mi-temps (9-12). Un sursaut d’orgueil tricolores redonnera espoirs à tous les supporters encore nombreux et bruyants dans la salle mais la mi-temps sera en faveur des Islandais (12-14).

De retour des vestiaires, Narcisse nous rassure sur ton état de forme en marquant dès la 32’ même si le départ est coté islandais qui prennent le score à leur compte en alignant 2 but d’affilé et passant à +4 en moins de 2’. La défense française un peu plus au point et le bras toujours aussi puissant de N.Karabatic  remet tout le monde à égalité 16-16. à 35’. Mais les fautes s’accumulent coté français laissant à l’excellent Sigurdsson la possibilité de feinter Omeyer avec deux jets de 7 mètres (17-19).

Pendant les minutes qui vont suivre, les deux équipes vont jouer au chat et à la souris avec dans le rôle du chat… la France qui peine à recoller au score. Elle finira par y arriver à la 44’ aidée fortement par le « Mur » Omeyer (élu homme du match). Nos Bleus sont alors à égalité 21-21. Il reste 15’, les français repassent devant, les rôles changent, le chat devient souris, les français mènent au score (26-24) grâce à Accambray & Sohraindo mais le chat Islandais n’est pas loin et finira par attraper son dessert… 26-26 score final.

La qualification en poche, les français devront se remobiliser pour les deux prochains matchs, jeudi 22 face à l’Algérie puis samedi 24 face à la Suède…. La route est encore longue…

France-Islande - Valentin Porte
Les statistiques du match :

France : Omeyer 18/44
Narcisse : 3/5 – Joli 4/6 – Karabatic N. 6/6 – Accambray 3/7 –  Sorhaindo 5/6 – Guigou 2/4 – Karabatic L. 2/4 – Porte 1/2

Islande : Gustavsson 10/35 – Edvardsson 0/1
Kristjansson 1/2 – Palmarsson 5/11 – Hallgrimsson 5/7 – Atlason 0/2 – Sigurdsson 3/5 – Gudjonsson 4/5 – Gunnarsson 2/4 – Petersson 4/11 – Gunnarsson 2/3

Envie de suivre toute l'actualité sur Jérôme Fernandez ?!?

Et pour être au courant de la parution des derniers articles…