France-Suède : La France s’arrache des griffes suédoises

par | Jan 24, 2015

Fra-Swe ? Des rencontres toujours intenses, celle-ci n’aura pas failli à la réputation. Mieux qu’une épreuve d’effort chez votre Cardiologue, si vous arrivez au bout des 60 minutes d’un France-Suède vous avez un cœur en pleine forme.

France-Suède | Capitaine Jérôme Fernandez

Le 7 de départ aligné par Claude Onesta surprend sur la base arrière avec d’entrée de jeu Kevynn Nyokas, en plus de Daniel Narcisse à Gauche et Nikola Karabatic en demi centre, pas de surprise aux ailes avec Michaël Guigou et Valentin Porte, ajoutez Cédric Sorhaindo en pivot (et Luka Karabatic en défense) et Thierry Omeyer dans les cages.

Tout démarre avec un sanglant 4-0 infligé aux français, il faut dire que Narcisse n’a pas réglé le viseur et que la défense suédoise est en place, ajoutez une faute de Nyokas et Onesta pose son premier temps mort après seulement 6’ de jeu… 

Il fait l’effet escompté et le coq gaulois rend la monnaie de leur pièce aux vikings avec un 4-0 au travers des actions de Sorhaindo, Guigou et Guillaume Joli qui va s’illustrer aux jets de 7 mètres à la place de Guigou, défaillant sur le premier.

La défense française se met en place, Omeyer se met en route, Porte intercepte et nous voilà à égalité, 4-4 à la 11’.

Les suédois reprennent les armes et infligent une série de +5 dans la lucarne française, seul Guigou ajoute un point au compteur tricolore, 5-9. A la 18ème minute, Onesta fait alors sortir Narcisse, transparent et fautif depuis le début du match, pour essayer William Accambray. Cause à effet ? Les Bleus remontent au score grâce à un double arrêt du mur Omeyer, deux buts de Porte et de Guigou et un nouveau 7 mètres de Joli, 8-9. A 5 minutes de la fin de la première mi-temps, la complicité des « barcelonais » permet à Sorhaindo d’ajouter deux points précieux, 10-11. Un arrêt d’Omeyer et un nouveau 7 mètres en pleine lucarne de Joli, nous revoilà à niveau, 11-11. Seule une faute malheureuse de Karabatic N. permettra aux suédois de tourner en tête à la mi-temps, 11-12

De retour des vestiaires et après les encouragements de leur Capitaine, Jérôme Fernandez, nos Bleus repartent à l’assaut, Nyokas retrouve le banc, remplacé par Xavier Barachet. Les suédois profite de la fébrilité française pour marquer mais la défense bleue est en place permettant à Omeyer de briller encore une fois. Onesta fait souffler Guigou en permutant avec le jeune Kentin Mahé qui va saisir sa chance avec une passe décisive à Cédric et un but en 3 minutes (38’), 14-14.

Malgré tous leurs efforts les français courent après le score, les suédois vont profiter d’un de leur temps fort et d’une défense bétonnée pour s’éloigner de +3 au score, 15-18. Mahé s’illustre de nouveau à l’aile mais coup de tonnerre… Luka Karabatic prend un rouge direct pour une faute en défense (la même que Sebastian Simonet quelques heures plus tôt). Mais les français se serrent les coudes, Porte marque, passe à Mahé et nous voilà à 18-20 à la 47’. C’est à ce moment là que le Capitaine Jérôme Fernandez fait son entrée, sert d’emblée Mahé pour un 19-21. Il faudra attendre la 53ème minute pour recoller au score 23-23, grâce aux arrêts de Thierry Omeyer (12/34 à cet instant du match) et aux 3 jets de 7 mètres concrétisé par un Joli sans faille à 100%.

Et enfin, enfin les Bleus prennent la tète à 5 minutes de la fin avec un but de Barachet. Les français poussent les suédois à la faute, provoquent les 7 mètres, 25-24. Les supporters ne pourront souffler qu’au but du break de Mahé sur bras levé à la 58ème minute mettant la France à +3, 27-24. Le dernier but suédois sera anecdotique, les français terminent premier de leur groupe… Objectif relevé. Ils rencontreront les argentins, équipe qu’ils connaissent très bien pour les jouer régulièrement en match de préparation des grands événements internationaux.

France-Suède

Les statistiques du match :

France : Omeyer 13/38
Barachet 1/4 – Narcisse 0/4 – Joli 9/9 – Nyokas ¼ – Karabatic 0/5 – Mahe 5/6 – Accambray 1/3 – Sorhaindo 4/4 – Guigou 3/5 – Porte 3/5

Suède : Andersson 11/32 – Sjöstrand 0/6
Persson 3/5 – Olsson 2/6 – Källman 8/13 – Karlsson 1/4 – Ekberg 2/5 – Petersen 3/4 – Östlund 4/7 – Zachrisson 0/2 – Nilsson 2/2

Envie de suivre toute l'actualité sur Jérôme Fernandez ?!?

Et pour être au courant de la parution des derniers articles…